Menu Fermer

Les vertus médicinales de l’aneth

Les vertus médicinales de l'anethL’utilisation de l’aneth pour assaisonner des plats de poisson est bien connue. Aucun autre aromate, en effet, ne s’accorde aussi bien avec le poisson, à commencer par les poissons d’eaux salées. L’aneth est également la solution aromatique par excellence dans un bocal de cornichons saumurés. Utilisé pour relever des plats, l’aneth est ajouté en toute fin de cuisson. Cuit ou rôti, il perd en effet sa saveur. Les graines d’aneth sont elles aussi utilisées en cuisine. Enfin, l’huile extraite des graines d’aneth est utilisée dans la fabrication du savon.

L’aneth serait originaire d’Europe méridionale. Son usage médicinal remonte à l’Égypte antique et à l’Empire romain. Les Romains ont répandu son usage à travers leur vaste territoire, jusqu’en Europe du Nord. Pour l’anecdote, les gladiateurs frottaient leurs muscles avec de l’aneth en raison de son effet relaxant et antalgique présumé.

Les vertus médicinales de l’aneth

Utilisé comme plante médicinale, l’aneth a les propriétés suivantes :

  • L’usage thérapeutique le plus connu de l’aneth concerne le traitement des maux d’estomac et des douleurs intestinales. L’aneth facilite la digestion et permet de prévenir les flatulences.
  • L’aneth est également indiqué si vous souffrez de hoquet. L’odeur des graines d’aneth permettrait en effet de remédier à cet inconfort.
  • Vous avez des problèmes d’haleine ? Sachez alors que mâcher des graines d’aneth aide à remédier à ce problème embarrassant. La menthe est indiquée elle aussi en cas de mauvaise haleine.
  • Les graines d’aneth ont par ailleurs une action calmante.
  • L’aneth soulage les nausées.
  • L’aneth stimule la production de lait maternelchez les jeunes mères qui allaitent.
  • l’anecdote ci-dessus avec les gladiateurs : en usage externe, l’aneth adoucit les muscles tendus.

Lire plus

 

Disclaimer : les plantes médicinales ne doivent être utilisées que dans le traitement de maladies bénignes ou lorsque votre médecin n’est pas en mesure de vous aider. Elles constituent un traitement d’appoint. Une vigilance renforcée doit être de mise si vous êtes enceinte ou allaitez ! Enfin, vous éviterez de cueillir des plantes dans la nature si vous n’êtes pas capable de faire la distinction entre espèces comestibles et toxiques.